Le mug en bambou : bon pour la planète, mauvais pour la santé

Le mug en bambou : bon pour la planète, mauvais pour la santé

Saviez-vous que les gobelets jetables représentent chaque année plus de 32 000 tonnes de déchets dont à peine 1% est recyclé. Imaginez donc l’économie que vous feriez (même au bout d’une semaine) en optant pour une alternative écologie réutilisable. C’est dans cette optique qu’à été créé le mug en bambou qui semble être la solution idéale à la fois réutilisable donc écologique et même biodégradable. J’ai dis “qui semble” … En effet, il se trouve que cette alternative ne reçoive pas le succès escompté en voici les explications.

pollution plastique

Le mug en bambou : un objet séduisant

L’écologie et la protection de l’environnement sont de plus en plus au cœur des discussions quotidiennes. Après l’interdiction des sacs plastiques à usage unique dans les commerces (depuis le 1er janvier 2017) c’est au tour des gobelets en plastiques jetables d’être banni de la circulation (depuis le 1er janvier 2020). Depuis quelques années, en prévention de cette loi devenue inévitable, plusieurs alternatives ont vu le jour comme par exemple les gobelets réutilisables en plastique dur (ecocup) qui sont principalement utilisés lors des festivals et des manifestations (soumis à un système de consigne). Pour un usage plus personnel les thermos et bouteilles transportables se sont multipliés. Ils sont fabriqués en inox, en plastique dur ou bien encore plus récemment en fibres de bambou, un matériau qui est plutôt séduisant sur le papier puisqu’il est naturel, réutilisable et biodégradable.

mug en bambou

Sur le papier le mug en bambou garanti donc des promesses très alléchantes. Pourtant si l’idée est si séduisante, il semblerait que la réalité n’en soit pas totalement représentative. Depuis sa sortie c’est un produit très controversé qui serait même nocif pour la santé (étude de l’Institut fédéral d’évaluation des risques en Allemagne).

Le mug en bambou : l’alternative écologique ?

En versant un contenu supérieur à 70°C dans le mug en bambou cela favoriserait la libération de molécules catégorisées comme cancérigènes. C’est le résultat de l’étude allemande réalisée en 2019 par l’Institut fédéral d’évaluations des risques (BfR) qui met en garde la population sur l’utilisation des objets en bambou en tout genre (mug, bols, assiettes, etc.).

Institut fédéral d'évaluation des risques

L’étude a été réalisée sur un échantillon de 228 mugs en bambou différents. Sur cette échantillon relativement large il en ressort que 35% d’entres eux donnent des résultats supérieurs aux normes européennes, certains résultats sont même 30 fois supérieur à la norme (pour les adultes) et 120 fois supérieur (pour les enfants).

La raison de ce résultat s’explique car les mug sont en réalité fabriqués à partir de mélamine (une résine renforcée avec des fibres de bambou). Cette résine une fois exposée à la chaleur se décompose en libérant des molécules de monomères et de formaldéhyde qui peuvent être toxiques (elles sont classées comme cancérigènes).

S’il n’y a aucun problème pour les boissons froides il vaut tout de même mieux éviter les sodas qui entraînent les mêmes résultats (à cause de l’acidité de la boisson qui attaque la résine).

Quoi qu’il en soit, avec ce genre d’étude on comprend pourquoi la majorité des gens préfère opter pour un thermos en inox ou encore un mug chauffant qui sont pratiques, réutilisables et non nocifs pour la santé!

mug chauffant faq

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *